Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé dans le cadre des cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA, étudiés par Florentina CARRIER

18 Nov

MALÉVITCH ET LE SUPRÉMATISME(1915-Année 20)

Publié par Florentina CARRIER  - Catégories :  #Courants artistiques, #Artistes

Le suprématisme est un mouvement Russe marqué par le grand artiste Kasimir Malévitch, notamment avec le fameux Quadrangle (communément appelé"Carré noir sur fond Blanc"), 1915. Une oeuvre (15ème oeuvre minimaliste), à première vue, très mystérieuse, où il faut en réalité trouver soi-même l’interprétation.

Malévitch, "Carré noir sur fond Blanc", 1915.

Malévitch, "Carré noir sur fond Blanc", 1915.

Le terme suprématisme vient du latin supremus qui signifie "au dessus de tout". C’est-à-dire, au dessus du spirituel et du sacré.

Malévitch travaille sur le cercle, mais aussi sur le carré car si l'on fait tourner un carré on obtient un cercle. Le travaille se fait à partir d’unité géométrique minimale, à partir de cela, il veut représenter tout l’univers

Malévitch, Carré Noir et Carré Rouge, 1915

Malévitch, Carré Noir et Carré Rouge, 1915

Le suprématisme n'a été redécouvert qu'en 1962 car, jusque là, Malévitch était interdit de sortir de l’URSS. Effectivement, il était souvent en prison car il avait des idées trop avant-gardistes.

Kazimir Malévitch, 1878-1935

Kazimir Malévitch, 1878-1935

Malévitch - Vie et Oeuvres

"Quand disparaitra l'habitude et la conscience de voir dans les tableaux la représentation de petits coins de nature, de madones ou de Vénus impudiques, alors seulement nous verrons l'oeuvre picturale..." K.Malévitch, Tract "Zéro-Dix", 1915.

1878 : Naissance de Malévitch à Kiev. Entre l'usine et la campagne, Malévitch choisit la peinture et est admis en 1895 à l'académie de Beaux-arts de Kiev.

1896: Malévitch décuvre les peintres naturalistes dits "ambulants" et se livre en dilettante à la peinture.

1904 : Arrivé a Moscou où il souhaite entrer à l'académie de peinture, sculpture et architecture.

1905: Travaille en plein air à Koursk dans le style impressionniste, inspiré par Monet.

1906: Élève dans l'atelier de F.I.Roehrberg où se regroupent d'autres artistes ukrainiens. Mort de Cézanne.

1907: Expose pour la première fois à la "Société des Artistes de Moscou", avec Bourliouk, Larionov, Gontcharova, Kandinsky et autres.

1908: Montre ses Etudes pour une fresque à la "Société des Artistes de Moscou".

1909 : Outre les Fauves parisiens, découvre à la deuxième exposition de "La Toison d'or", le Grand nu de Braque, première oeuvre cubiste à entrer en Russie.

1910 : Participe à la première exposition des cézannistes et primitivistes russes "Le Valet de carreau" à Moscou. Première aquarelle abstraite de Kandinsky.

1911 : Début de sa période Néo-primitiviste. Expose au "Premier salon Moscovite".

1912 : Larionov et Gontcharova se séparent du "Valet de carreau" trop occidentalisé à leur goût et fondent "La Queue d'âne" à laquelle il participe. Puis Malévitch s'éloigne de Larionov et se rapproche des futuristes, se déclarant "cubofuturiste". Début de l'amitié avec Matiouchine.

1913 : Devient membre de la société d'artistes "L'Union de la jeunesse" avec les Bourliouk, Tatline... Epoque du Remouleur. Eté chez Matiouchine à Uusikirkko; avec Kroutchenykh. Les "trois" publient un manifeste futuriste et composent l'opéra " Victoire sur le soleil" qui sera donné à la fin de l'année au théâtre Luna Park de St Pétersbourg. Premières oeuvres "transmentales" et "alogistes".

1914 : Participe à la 4ème exposition " Le Valet de carreau" à Moscou, et monte à Paris, au Salon des Indépendants, trois toiles : Samovar, Portrait perfectionné d'Yvan Vassiliévitch Kliounkov et Matin au village après la tempète de neige.

Au lieu d'accueillir avec des œufs pourris et du yaourt, comme le voulait Larionov, le chef du futurisme Italien Marinetti reconnait fièrement son travail.

Après la déclarations de guerre, il dessine de louboks, affiches de propagande dont Maïakovski écrit les légendes.

1915 : A la "Première Exposition futuriste tramway V", il expose un choix de tableau néo-primitivistes et alogistes, dont Un Anglais à Moscou. Durant l'été, il invente le Suprématisme et en montres 39 exemples - dont le fameux "Carré noir" qui laisse le public et la critique stupéfaits - à la dernière exposition futuriste "0.10" à St Pétersbourg. Simultanément il publie "Du Cubisme au Suprématisme : le nouveau réalisme pictural". Larionov et Gontcharova quittent définitivement la Russie pour Paris.

1917 : Révolution d'Octobre: : les soviets prennent le pouvoir et retour d'exil de Lénine. Les responsables de cette révolution désigne Malévitch pour superviser les collections nationales du Kremlin. Mondrian fonde le Néo-plasticisme et la revue "De Stijl" avec Van Doesburg.

1918 : Caitulation de l'Allemagne. Malévitch écrit des articles pour "Anarchie" et dirige un "Atelier libre" (SVOMAS).

919 : Expose ses Blanc su blanc à la 10ème Exposition Nationale. Rodtchenko lui répond par une série de Noir sur noir. Invité par Vera Ermolaiéva et El Lissitzky, il enseigne à l'Ecole d'art de Vitebsk, en Biélorussie. Gropuis fonde le Bauhaus.

1920 : Création de l'"OUNOVIS" (Affirmation du Nouveau en Art), qui à pour but d'étendre le suprématisme à la création collective. 20 Avril : naissance de sa fille Ouna.

1924 : Transforme complétement le musée de la CCulture artistique en Institut National de la Culture artistique (GHINKHOUK).

1926 : Le pouvoir et les artistes conservateurs de l'AkhRR sont déchaînés contre le travail du GhinKhouk : Malévitch perd ses fonctions et le GhinKhouk est liquidé.

1927 : Néanmoins Malévitch a encore des amis. Le commissaire de l'instruction publique, Lounatcharsky, lui confie une mission de représentant de l'Institut de culture artistique de Léningrad en Allemagne. Malévitch espère pouvoir se rendre à Paris, il part avec un important matériel et passe le mois de mars en Pologne où il est accueilli comme l'enfant prodige. Le 7 avril il est reçu au Bauhaus de Dressau que dirige Walter Gropuis. pui il rentre à Léningrad laissant ses écrits à G.von Riesen et ses oeuvres à Hugo Häring.

1929 : Il est chassé de l'Institut National de l'Histoire des Arts

1930 :Il est arrêté et retenu deux semaine pour être interrogé.

1931 : il =transforme le bâtiment Jugendstil avec des effets de lumière polychrome.

1932 : Le musée russe de Léningrad lui confie un laboratoire de recherche qu'il conservera jusqu'à sa mort. Les tendances d'avant-gardes sont totalement étouffées, pourtant l'oeuvre de Malévitch (Architectones) est très largement présentée dans le cadre de l'exposition "Quinze ans d'art soviétique" à Léningrad et à Moscou. 1934 : Miné par un cancer, Malévitch ne peint plus. son vieil ami Matiouchine vient de mourir.

1935 : Désormais aucune de ces œuvres ne sera montrées en URSS jusqu'en 1962. Le 15 mai, il meurt chez lui.

Exposé sur son lit de mort surmonté de l'icône Noir sur fond blanc, entouré d'oeuvre de différentes époques, son corps, habillé d'une chemise blanche, d'un pantalon noir et de chaussures rouge, est placé dans un cercueil suprématiste exécuté filialement par Souiétine, puis incinéré. Un cube blanc, orné d'un carré noir sera placé par Souiétine sur sa tombe.

Malévitch sur son lit de mort

Malévitch sur son lit de mort

Sources :

- Cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA

- Livre Malévitch et le Suprématisme

- Internet

Commenter cet article

À propos

Ce blog a été créé dans le cadre des cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA, étudiés par Florentina CARRIER