Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé dans le cadre des cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA, étudiés par Florentina CARRIER

18 Oct

LE FUTURISME (1910-1911> 1918 ; puis les années 20)

Publié par Florentina CARRIER  - Catégories :  #Courants artistiques

 LE FUTURISME (1910-1911> 1918 ; puis les années 20)
 LE FUTURISME (1910-1911> 1918 ; puis les années 20) LE FUTURISME (1910-1911> 1918 ; puis les années 20)
 LE FUTURISME (1910-1911> 1918 ; puis les années 20) LE FUTURISME (1910-1911> 1918 ; puis les années 20)

Le futurisme est un mouvement très italien qui a voulu remettre l'art de son temps, dans une perspective moderne. D’abord, ce fut un courant littéraire marqué par le poète italien : Marinetti. En effet, le futurisme est marqué par un manifeste qui va aussi marquer la naissance de l'avant-garde du XXème siècle. En 1909, Marinetti publie en français, à Paris, à la une du Figaro : le manifeste qui va être le manifeste fondateur du futurisme. Ce qui fait de ce manifeste, le manifeste des premiers avant-gardistes du XXème siècle, c'est que pour la première fois on affirme, la légation, l'oubli du passé. Il est question dans ce manifeste de Marinetti, de brûler les bibliothèques. Donc de faire table rase du passé culturel. Ce manifeste du futurisme va avoir un retentissement en Europe, et presque partout dans le monde. Cela relève de la stratégie tout à fait originale de Marinetti qui va être reproduite par toutes les avant-gardes du XXème siècle : Un manifeste, un groupe d'artiste et une diffusion internationale.

Umberto Boccioni, States of Mind I: The Farewells (1911) - Milan, peinture figurative, à l'huile - 70.5x96.2cm- Museum of Modern Art, NY

Umberto Boccioni, States of Mind I: The Farewells (1911) - Milan, peinture figurative, à l'huile - 70.5x96.2cm- Museum of Modern Art, NY

Ce tableau de Boccioni illustre là un sujet qui va devenir un des sujets emblématiques du futurisme. Ici, l'artiste réinterprète les gares, les ports, c'est à dire, les lieux d'échange et d'énergie dans la métropole moderne, Le lieu de rencontre entre le machinisme le plus sophistiqué et les foules modernes. Ces sont les locomotives, et c'est aussi cette vaporisation des formes sous l'effet du panache de fumé craché par la locomotive qui est au centre de la composition.

D'autres artistes ont marqué ce mouvement, comme Etienne Jules Marey avec l' Etude de la chronophotographie, où il s'intéresse au fractionnement du mouvement par la chronophotographie.

Etienne Jules Marey, Etude de la chronophotographie.Etienne Jules Marey, Etude de la chronophotographie.
Etienne Jules Marey, Etude de la chronophotographie.

Etienne Jules Marey, Etude de la chronophotographie.

Russolo,avec la Révolte, s'intéresse lui aussi au dynamisme de la ville mais plutôt du point de vu de l'usine et de l'éclairage électrique. Il traduit de l’ambiance et du mouvement par la compénétration de lumières et de plans.

Luigi Russolo, La Rivolta, (1911)

Luigi Russolo, La Rivolta, (1911)

Sources :

- Cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA

- Internet

- Livres de la bibliothèque Jacques Demy, Nantes

Commenter cet article

À propos

Ce blog a été créé dans le cadre des cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA, étudiés par Florentina CARRIER