Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé dans le cadre des cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA, étudiés par Florentina CARRIER

01 Nov

AMEDEO MODIGLIANI (1905-1920)

Publié par Florentina CARRIER  - Catégories :  #Artistes

Modigliani a fait parti de l'ECOLE DE PARIS, qui regroupait des artistes étrangers (Europe Centrale) vivant à Paris (Montparnasse)comme Chagall, Picasso, Foujita… Ces artistes sont souvent d’origine juive avec une solide formation culturelle et classique. Ils font partie de l’avant-garde car ils essaient de se démarquer. On y retrouvera :

- Chaïm Soutine, La Maison Blanche 1918

- Marc Chagall, les Amoureux en vert, 1916-1917 :

Ni cubiste, ni futuriste mais moderne avec une culture russe et juive.

- Kisling, Portrait de G.Aubry :

Inspiré de Cézanne mais pas du cubisme.

- Amedeo Modigliani, Cariatide, 1913

Lui, travaille sur la stylisation, la psychologie humaine. Il s'inspire des arts Africain, océanien, grec… Il est l'éternel rival de Picasso.

Ces artistes vivent un peu dans la misère donc ils s’entraident par la solidarité .

Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) "Ton devoir est de sauver ton rêve" - Lettre à Oscar Ghiglia

Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) "Ton devoir est de sauver ton rêve" - Lettre à Oscar Ghiglia

Modigliani sut inventer son style, que l'on pourrait dire "moderne classique" en créant une stylisation shématique qui voulait situer ses figures dans l'intemporel. Son ami, le sculpteur Jacques Lipchitz, témoigna également de son originalité sans concession : "Son art était l'expression de ce qu'il ressentait personnellement. Lorsqu'il travaillait, il était assez possédé, il enchaînait dessin sur dessin [...] sans apporter la moindre correction." Mais il travaillait d'instinct, Modigliani n'en avait pas moins une conscience très claire de sa contribution à l'histoire des formes qui fit de lui ce "moderne classique". Modigliani était un portraitiste de génie. L'essence de l'art de cet artiste se trouve en effet avant tout dans ses portraits. Le "Modigliani-Modigliani" est un portrait, dit Claude Roy qui propose cette définition : " C'est un portrait, un portrait de femme, traité dans la tradition du portrait décoratif de l'école italienne. le trait y est constamment visible, souligné. Il parcourt et organise la surface du tableau en obéissant constamment à un rythme de grandes courbes mélodieuse et sveltes."

Modigliani - portrait - femme

Modigliani - portrait - femme

Modigliani, c'est aussi un sculpteur.

Il travaillait en taille directe des blocs de pierre calcaire de la région de Verdun qu'il se procurait sur les chantier de nouvelles constructions de Montmartre. ces Têtes entreprises entre 1911 et 1914 ont, soit un socle incorporé, soit un sommet non travaillé qui simulent une fonction architectural. Esthétiquement, elle sont très proches des sculptures sur le thème du Baiser commencé par Brancusi quelques années plus tôt, qui, elles aussi, étaient issues de blocs peu entaillés et présentaient des traits géométriquement simplifiés et des yeux saillants. Modigliani emprunte ces longs cous cylindrique au gothique siennois Tino di Camaino, et la puissante arête des nez aux masques baoulés.

Tête, vers 1911-1912. Sculpture - Perls Galleries, NY
Tête, vers 1911-1912. Sculpture - Perls Galleries, NY

Tête, vers 1911-1912. Sculpture - Perls Galleries, NY

Modigliani et ses Cariatides :
Cariatides, 1913-1914, Gouache - Paris Galleries, NY (en haut) Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (en bas)
Cariatides, 1913-1914, Gouache - Paris Galleries, NY (en haut) Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (en bas)

Cariatides, 1913-1914, Gouache - Paris Galleries, NY (en haut) Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (en bas)

Ces cariatides sont les dernières esquisses réalisées par Modigliani sur un thème architectural, ayant son retour à la peinture. Le docteur Paul Alexandre ne possédait aucun dessin de cariatides présentant leurs caractéristiques, et le déménagement de la rue du Delta vers la place Dancourt date de Juillet 1913, ce qui confirmait la date tardive de ces travaux présentant les mêmes caractères que la Cariatide rose bordée de bleu. L'une présente une amphore monumentale (en haut) et l'autre porte une abaque, sommairement indiquée par un coup de pinceau horizontal bleu au sommet de la composition (en bas)

Sources :

- Cours d'Histoire de l' Art de l'EDNA

- Livre Modigliani de la collection des éditions Cercle d'Art

- Internet

Commenter cet article

À propos

Ce blog a été créé dans le cadre des cours d'Histoire de l'Art de l'EDNA, étudiés par Florentina CARRIER